Table des matières
Partager l’article

Cette fiche d’information a été créé par les familles et amis des personnes disparues (FFMPU) dans le New South Wales, Australie. Le FFMPU est un service unique qui fournit des renseignements, d’aiguillage et de soutien aux familles et aux amis des disparus. Le CCIAD a obtenu la permission du FFMPU pour reproduire et publier ce document d’information.

La disparition d’un être cher peut plonger les membres de sa famille et ses amis en plein désarroi. Ne sachant pas où il se trouve, ne sachant pas s’il est sain et sauf, vous pouvez vous retrouver aux prises avec d’énormes problèmes, tant personnels qu’interpersonnels.

En 2005, l’Unité des familles et amis de personnes disparues (FFMPU) en Australie a tenu une table ronde réunissant des frères et sœurs de personnes disparues pour les entendre raconter leur vécu particulier.

L’un des principaux problèmes mentionnés par ces frères et sœurs, concernait leur impression que leurs parents n’ont peut-être pas tenu compte de leur souffrance ou l’ont mal comprise lors de la disparition.

La présente fiche d’information pourrait vous aider à trouver des moyens de soutenir vos enfants et de mieux comprendre leur propre cheminement pour vivre un sentiment non résolu de perte.

Réactions communes des frères et sœurs de personnes disparues

Les frères et sœurs de personnes disparues ont fait état des réactions suivantes, entre autres :

  • Sentiments généralisés de peur, d’anxiété, de colère, de désespoir, etc.
  • L’impression que leurs parents comptaient largement sur leur soutien et d’une certaine façon, qu’ils devaient dissimuler leurs propres émotions pour ne pas accabler leurs parents davantage.
  • Ils se sentaient déchirés entre leurs parents – certains avaient l’impression que leur mère extériorisait ses sentiments alors que leur père semblait taciturne et replié sur lui-même, ce qui provoquait des inquiétudes pour la santé de leurs parents et leur donnait l’impression de ne pas les soutenir comme ils le devaient.

Comment votre vécu a pu être différent de celui de vos enfants

Certains frères et sœurs de personnes disparues ont mentionné :

  • Avoir eu l’impression d’être tenus à l’écart du processus d’enquête puisque les organismes, dont la police, ne communiquaient qu’avec leurs parents. Les frères et sœurs avaient l’impression de ne pas être consultés ni tenus à jour de l’évolution de l’enquête.
  • Avoir eu l’impression de ne pas être soutenus par les autres proches – les frères et sœurs ont mentionné que les membres de la famille élargie et les amis demandaient comment leurs parents se portaient sans se soucier de leur propre douleur.
  • S’être sentis coupables parce que leur frère ou sœur ne s’était pas confié(e) à eux avant de disparaître. Plusieurs frères et sœurs avaient l’impression qu’ils auraient dû deviner les projets de la personne disparue ou qu’ils auraient dû «capter des indices» avant sa disparition.
  • Avoir eu l’impression que leurs réussites après la disparition étaient gâchées par le rappel de l’absence de leur frère ou sœur à chaque occasion.
  • Certains d’entre eux ont avoué avoir eu besoin de «disparaître» en faisant des voyages prolongés outre-mer ou en déménageant dans d’autres régions. Cela semblait leur donner du répit et du recul en les éloignant des situations leur rappelant sans cesse l’absence de leur frère ou sœur.

Que pourraient faire les parents pour soutenir les frères et sœurs d’une personne disparue?

  • Impliquez vos enfants et tenez-les à jour, quant à l’évolution de l’enquête.
  • Si cela est trop difficile, pourquoi ne pas donner à vos enfants les coordonnées du policier chargé de l’enquête pour qu’ils puissent se renseigner eux-mêmes?
  • Si vous pensez avoir besoin de soutien supplémentaire, demandez l’aide d’un professionnel ou parlez à un ami qui n’est pas aussi angoissé par la situation.
  • Vous devez comprendre que votre façon de composer avec la disparition peut être plus ou moins différente de celle de vos enfants.
  • N’oubliez pas que l’identité de votre famille ne se résume pas à «la famille d’une personne disparue» et que chaque membre a une vie qui peut comprendre d’autres réalisations à atteindre.

Faire connaître les ressources et publications aux autres

Les publications offertes par des organismes œuvrant dans le domaine de personnes disparues, sont destinées aux parents et amis de personnes disparues. Si un organisme fait parvenir des publications à votre famille, assurez-vous que tous les membres, notamment vos frères et sœurs, y aient accès puisque cette documentation pourrait les aider à gérer leur réaction à la disparition qui peut s’avérer traumatisante et déroutante.

Informations complémentaires

Pour obtenir de plus amples informations (en anglais seulement) au sujet du rapport sur la table ronde réunissant des frères et sœurs de personnes disparues (Report on the Roundtable for Siblings of Missing Persons) et d’autre documentation connexe, s’il vous plaît visitez www.missingpersons.justice.nsw.gov.au.